Les anecdotes sensationnelles de la ville de Bordeaux

Partager c'est sympa !

La rue de l’Observance à Bordeaux

Sais-tu pourquoi cette rue se nomme ainsi ?

En 1603 plusieurs enfants ils furent blessés, tués, voire même mangés par ce qui semblait être un loup… Il s’agissait en fait d’un jeune homme d’une quinzaine d’années, Jean Grenier d’Aquitaine qui affirmait être un loup-garou.

Il fut condamné à être pendu, étranglé et brûlé… au cas où ! Finalement considéré comme un simple d’esprit, il sera enfermé jusqu’à sa mort dans le couvent de l’Observance, dont la rue éponyme menait à son entrée.

Jean devint l’attraction de la ville, comme bête de foire. Le démonologue et juge de Bordeaux, Pierre de Lancre, le décrira comme très squelettique, ne se déplaçant qu’à quatre pattes et préférant dévorer des immondices au sol plutôt que de se nourrir normalement. Ses ongles recourbés ressemblaient à des griffes et ses dents étaient longues et acérées.

Bordeaux capitale française

Ceci est une image de Bordeaux en juin 1940

Vous ne le savez peut-être pas mais une dizaine de villes ont basculé dans le rôle de capitale durant une certaine période, avant que Paris ne devienne ou redevienne la capitale de la France.

Bordeaux en fait partie. En effet, durant la Première Guerre mondiale, Paris est envahi par les Allemands. Le gouvernement a peur et décide alors de déménager à Bordeaux.

Néanmoins, Bordeaux restera capitale de la France du 14 au 28 juin 1940 car la ville se situe en zone occupée. Par la suite, le gouvernement partira s’installer à Vichy.

le pont aux 17 voûtes

Ceci est une image du pont de pierre à Bordeaux

Construit entre 1810 et 1822, le pont de Pierre est le premier pont construit à Bordeaux, au-dessus de la Garonne.

Long de 486 mètres, il a été réalisé sur l’ordre de Napoléon 1er et il possède exactement 17 arches.

Ces 17 arches ont une signification toute particulière car elles représentent les 17 lettres de : Napoléon Bonaparte

L’interminable rue Sainte-Catherine

Ceci est une image de la rue saint-catherien à bordeaux

Depuis 1977, la rue Saint-Catherine est devenue piétonne et s’est depuis imposée comme la plus longue avenue commerçante d’Europe.
Composée de plus de 230 magasins, cette rue se retrouve rapidement pleine de monde et détient à elle seule des records d’affluence lors de jours exceptionnels.