Les anecdotes merveilleuses de la ville de Tours

Partager c'est sympa !

Un accent pur

Aux XIXème siècle, des études sont menées afin de connaître dans quelle ville la langue française est parlé la plus “pure” possible. Ainsi, les études démontrent que les Tourangeaux, les habitants de la ville de Tours, possèdent le plus beau, et donc le plus pur accent français.

Mais cette réputation n’est pas nouvelle puisqu’en 1826, Alfred de Vigny, un écrivain et romancier, a déclaré aux Tourangeaux que “leur langage est le plus pur Français, sans lenteur, sans vitesse, sans accent”.

Actuellement, nous pouvons nous demander si, au fil des années, cela est toujours exact. Et d’après des recherches, l’accent des Tourangeaux semble toujours celui le plus proche du “français de référence.”

La première des places

Ceci est une image de la place Plumereau, à Tours

La place Plumereau, figure première dans le classement des plus belles places pour prendre l’apéro. En effet, Le site international de voyage Lonely Planet a élu cette place la plus belle de France parmi 100 autres.

La place Plumereau est le centre du vieux-Tours, entouré de vieilles maisons, appelées maisons à Colombages, de par leur fabrication en bois et leurs murs fait en hourdage. Ce sont d’ailleurs des maisons qui datent du XVe siècle et qui sont inscrites aux monuments historiques.

Camille la chèvre

Ceci est une image de la chèvre et de son propriétaire dans le tramway

Jusqu’en 2020, et ce durant 7 ans, si tu te baladais à Tours, il était fortement probable de tomber sur Camille la chèvre. En effet, Jean-Noël promenait sa chèvre, Camille, dans toutes les rues de Tours.

Au fur et à mesure, cette chèvre et son propriétaire sont devenus très populaires des Tourangeaux, qui s’amusaient de la situation.
À pied, à vélo ou dans le tramway, la chèvre était toujours avec Jean-Noël et était devenue la mascotte de la ville.